De Reillanne : un bonjour de Bernard BUFFET :

L'envoi d'une carte postale comporte toujours une pensée. Elle s'efforce de transmettre un instant arrêté : celui du moment privilégié ou d'un pan de beauté que l'on veut partager.

La notre, postée à Reillanne le 18/4/1952 est signée …Bernard Buffet. Elle nous rappelle les rapports du peintre avec la Haute Provence et ses leçons essentielles.

     
 

Certes, Bernard Buffet a peint la Provence méditerranéenne, celle de Marseille, de Beaulieu, de Saint Tropez ou de Cannes. Mais ces ports, ces villages, symboles de vie au soleil, vont être traduit d'une manière bien différente : ils sont vidés de leur population estivale tentaculaire et deviennent absolument déserts. De plus, ce vide, cette désertion sont exprimés dans une huile de couleur noire. Sa Provence est une Provence sombre qu'il traduit dans un style figuratif et âpre. Ainsi, les rochers de calcaire blanc des calanques deviennent noirs et les gorges du Verdon sont d'énormes montagnes rocailleuses. Et son style fait de lignes raides, de verticales, d'horizontales, de diagonales rajoute à ce sentiment intérieur de solitude et de temps immobiles. Certes l'artiste sort de lui-même l'œuvre d'art qu'il crée : le paysage est celui de Bernard Buffet et non celui de la réalité.

Mais n'oublions pas que cette Provence, il l'a abordé du coté des Basses Alpes, loin du clinquant et de l'exhibitionnisme. Ici, rien n'est démonstratif. Le goût de la nature, du silence, de l'accord avec un monde extérieur est un écho à une vie intérieure. Autrement dit, devant une œuvre de Bernard Buffet, ce silence palpable ne rejoint il pas celui du temps sans mesure de nos espaces de Haute Provence ?

Après un été passé à Séguret, dans le Vaucluse, Bernard Buffet fera un séjour à Manosque avec Pierre Bergé en Novembre 1950 et il y rencontrera Jean Giono (1). Il louera, non loin de là, à Nanse une bergerie où il travaillera jusqu'en 1954.

C'est de 1951 que date une toile de 114 sur 146 cm . Intitulée : Nanse . Une ligne horizontale partage un ciel gris uniforme d'une terre de la même couleur. Une ferme délimitée par quelques traits géométriques est surveillée par deux arbres nus. Nous sommes en pleine Haute Provence dans cette recherche de pureté chère à Giono, hors du temps.

Selon Henry Périer : «  Cette intemporalité, fixée une fois pour toute par la majesté de son talent dans les paysages montagneux de Provence, est un des aspects le plus fascinant de son œuvre.  »

Bibliographie : HenryPerier "Bernard Buffet et la Provence" Editions Palatines, 2007.

Les rapports de Bernard Buffet et de Jean Giono, à peine esquissés, constituent un volet passionnant de cette période.

 

Robert Sausse

 

Illustrations dues à l'auteur du site

 

 
Les Goncourts, Giono est assis à gauche par Bernard Buffet.   Buffet à Nanse, près de Reillanne,1952.

(1) ...en ce moment je suis à Manosque à côté de chez Giono avec qui je suis devenu très copain – je travaille pas mal.

Lettre de B.B. à son ami Pierre Descargues.

sommaire